Logo CMS Prestashop
Logo du système de gestion e-commerce Prestashop

Prestashop est un outil e-commerce pour créer un magasin en ligne. Il a l’avantage d’être gratuit mais le désavantage d’être rempli de bugs, et devient vite cher à personnaliser. En effet, les thèmes et autres modules complémentaires sont très chers sur ce CMS, et l’on rencontre vite de nombreux problèmes avec Prestashop.

C’est pourquoi nous déconseillons l’utilisation de ce système. Voici une liste des principaux problèmes pouvant être rencontrés avec Prestashop.

Les modules / extensions et leur prix

Vous pouvez le constater par vous-même, les plugins que l’on retrouve gratuitement sur WordPress ou Drupal et pleinement fonctionnels sont payants sur Prestashop. Un simple exemple vous le démontre.

Voici le plugin de référencement le plus populaire sous WordPress :

https://wordpress.org/plugins/wordpress-seo/

Et voici sont équivalent sur Prestashop :

http://addons.prestashop.com/fr/recherche?id_category=0&search_query=seo

Pour les mêmes fonctionnalités, on se retrouve à payer des outils plutôt chers. Et ceci est valable sur d’autres plugins. Presque tous les modules de Prestashop sont payants, et l’utilisation de modules « fait maison » par des personnes lambdas dont les dépôts ne sont pas accessibles sur le store officiel des modules Prestashop fait peur côté sécurité.

Peu de thèmes / extensions gratuit(e)s

Il n’y a presque aucun thème gratuit sur Prestashop ! Pour en trouver de bonne qualité, c’est encore plus dur. Presque tous sont fait sur le même template, donc peu de nouveautés par rapport au thème de base. Pour les plugins, à part ceux qui sont fourni de bases, il y en a peu ; bien moins que sous WordPress.

Le fait qu’aucun thème gratuit n’est pas mis à disposition sur le site officiel de Prestashop. Pourquoi cela ?

En somme, Prestashop n’est pas vraiment gratuit

Presque tout ce que vous pourriez ajouter sur votre site pour le personnaliser est payant sous Prestashop. Alors certes, le système en lui-même est gratuit, mais tout le reste est payant

Qui plus est, le CMS est complexe, vous allez devoir (si vous souhaitez personnaliser vous-même votre boutique e-commerce) prendre des cours de développement web (CSS, HTML, PHP, Javascript). Ce qui représente un investissement conséquent, de temps et d’argent.

À l’instar d’autres systèmes comme WordPress ou la personnalisation est mise en avant (tout comme la gratuité), Prestashop est un système qui devient très vite payant.

Mise à jour à répétition

Prestashop est très souvent mis à jour ce qui est une bonne chose en soi,  cela apporte de nouvelles fonctionnalités, des corrections de bogues (?), des corrections de failles de sécurité

Seulement, ces mises à jour à répétition engendrent de nombreux bogues. Des extensions se désactivent, d’autres ne fonctionnent plus à la suite de ces mises à jour. Du coup, bon nombres de personnes ne font plus les mises à jour dans le but d’éviter de détruire leur site, ce qui représente un risque de sécurité important.

Les styles / modules « sautent »

Parfois dû aux mises à jour, les modules et le style CSS du site « sautent ». Les corrections mises en place et les modifications apportées avec les modules ne sont plus disponibles sur le site, il faut les réactiver.

Ces bugs d’affichage sont monnaie courante sur Prestashop, beaucoup de personnes en parlent et demandent de l’aide sur les forums. Les images elles aussi peuvent ne plus apparaître ; on casse alors complètement le template de son site internet.

Les bogues de session dans l’admin

Une des principales raisons pour lesquelles nous ne recommandons pas Prestashop, sont ses scopes de session dans l’administration. Une session se définit par un temps d’inactivité. Au bout de « x » minutes, si vous n’avez pas touché à votre page (créé une interaction avec votre site : appuyer sur un bouton ou un lien par exemple), vous êtes automatiquement déconnecté.

C’est un système de sécurité du serveur qui vise à décharger les sessions inactives en mémoire (plus d’infos ici).

Je vous parle de cela, car il m’est souvent arrivé de dépasser le temps autorisé par la session en créant une fiche produit ; la session se désactivant d’elle-même, et au moment de sauvegarder vous avez perdu tout votre travail.

Prestashop est très lent

Certes, WordPress l’est aussi, Drupal un peu moins, PluXML pas du tout. Cependant, Prestashop est le système e-commerce le plus lent que nous ayons jamais connu. Que ce soit sur l’administration (backoffice) ou sur la partie client (frontoffice), la lenteur se fait sentir.

Sous WordPress (pour le prendre comme exemple), il existe une multitude de plugin pour mieux utiliser le cache, supprimer ce qui ralentit le système, déférer les scripts externes… Même si Prestashop a un système de cache, en plus de boguer, il n’est pas vraiment efficace.

À vous de mettre des solutions en place pour faire en sorte que Prestashop soit moins lent en diminuant le poids des images, utiliser moins de scripts, moins d’effets sur vos pages… à la main.

Prestashop semblerait également avoir des pratiques douteuses causant des ralentissements : voir cet article.

Conclusion

On ne va pas cracher sur Prestashop non plus ; cet article avait pour but de montrer les points faibles de Prestashop. Le système est gratuit et comporte beaucoup des fonctionnalités de bases nécessaires à un site internet e-commerce.

Cependant pour la même chose, nous vous conseillons un autre système. Pourquoi pas Magento ? Pour certains clients nous avons également couplé WordPress et Woo-commerce / WPShop.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *